La réflexologie est issue de la médecine traditionnelle chinoise. Elle revendique + de 5000 ans d’existence. C’est une technique de pressions destinées à soulager la douleur. Elle trouve ses racines au cœur des anciennes civilisations de Chine, d’Inde et d’Égypte, où l’utilisation des points de pression sur les pieds était déjà connue. Nous retrouvons des dessins de massages de pieds et mains vieux de plus de 5000 ans dans les tombes Egyptiennes.

En Grande Bretagne, à la fin du 19em siècle, les neurologues Henry Head et Mackensie élaborent une théorie nommée » les zones de Head » En 1917, au Etats Unis le docteur William Fitzgerald (ORL) publie ses découvertes sur la théorie des zones réflexes en découvrant qu’une pression exercée sur une partie du pied permet de soulager des zones du corps. Il établit « la théorie des zones ». Le corps est divisé en 10 zones égales, 5 zones du côté droit, 5 zones du côté gauche. Ces zones s’étendent du sommet de la tête jusqu’à l’extrémité des orteils.

Le docteur Fitzgerald découvre que la stimulation de la peau permet une action à distance (appelée arc réflexe). Ses théories sont à l’origine de la réflexologie plantaire occidentale.

Dans les années 1930, Eunice Ingham physiothérapeute américaine élève de Joe Riley, se réfère aux travaux du docteur Fitzgerald, reprend la théorie, l’affine, vérifie l’emplacement de chaque organe sur le pied en travaillant avec des milliers de cas. Elle mit au point une carte détaillée (pieds/mains).

Les différentes méthodes de réflexologie s’appuient sur ses travaux. Eunice Ingham est considérée comme la mère de la réflexologie.